Localisation du programme immobilier neuf éligible à la loi Pinel Localisation
Type de bien immobilier neuf Type de bien
Surface habitable du logement neuf Surface
Date de livraison du prgoramme immobilier neuf Date de livraison
Prix de logement neuf pinel Prix
Trouver mon appartement neuf ou ma maison neuve à toulouse Voir nos logements

Appartement neuf avec la loi Pinel
Appartement
Maison neuve avec la loi Pinel
Maison

Programme neuf 1 pièces Programme neuf 2 pièces Programme neuf 3 pièces Programme neuf 4 pièces Programme neuf 5 pièces

          2021   2022   2023   2024   2025   Livraison du logement neuf

50000€ x1 + 100000€
100 000 €
max.
50000€ x1 + 100000€ 50000€ x2 + 100000€
150 000 €
max.
50000€ x1 + 100000€ 50000€ x2 + 100000€ 50000€ x3 + 100000€
200 000 €
max.
50000€ x1 + 100000€ 50000€ x2 + 100000€ 50000€ x3 + 100000€ 50000€ x4 + 100000€
250 000 €
max.
50000€ x1 + 100000€ 50000€ x2 + 100000€ 50000€ x3 + 100000€ 50000€ x4 + 100000€ 50000€ x5 + 100000€
300 000 €
max.
50000€ x1 + 100000€ 50000€ x2 + 100000€ 50000€ x3 + 100000€ 50000€ x4 + 100000€ 50000€ x5 + 100000€ 50000€ x6 + 100000€
300 000 €
et plus

 
Étape Précédente Retour
Lancer la recherche de programmes neufs éligibles Pinel Voir les offres
Passer Étape Suivante
 
 
Modifier les paramètres de ma recherche de programmes neufs éligibles à la loi Pinel à Toulouse Modifier ma recherche
Cacher la recherche

Projet Grand Parc à Toulouse : Rive droite, rive gauche verra le jour en 2023

Dans la continuité du projet Grand Parc, Toulouse Métropole prévoit de favoriser les déplacements doux entre la Rive droite et la Rive gauche. Cet aménagement d’envergure permettra de relier plus facilement à vélo ou à pied les quartiers de l’île du Ramier, la Garonne et les Canaux. Les axes à l’étude aux prémices du projet étaient le quai de Tounis, la rue du Pont Saint-Pierre ainsi que l’axe entre la place Esquirol et la place intérieure Saint-Cyprien.

shutterstock_703046992.jpg

Projet Grand Parc Toulouse – vue sur le pont Saint-Pierre à Toulouse © PhiloPhotos - shutterstock

Le projet urbain devrait voir le jour en 2023 et sera porté par quelques grands noms de l’immobilier neuf à Toulouse.

Un projet d’envergure mené par la mairie et Toulouse Métropole

Le projet urbain des rives droite et gauche a été créé pour favoriser les déplacements doux mais aussi pour créer un espace d’échange entre les deux rives. Des parcours piétons et cyclables vont être aménagés. Le but de cette opération est d’apaiser la circulation routière, de conforter les cheminements piétonniers et de créer, connecter et sécuriser les parcours cyclables. La maire du quartier Hypercentre de Toulouse, Julie Escudier, a déclaré que l’objectif est de réaliser le projet en 2023.

Le calendrier du projet Rive droite, Rive gauche

Julie Escudier a précisé que la réalisation de ce projet urbain est programmée courant 2023, juste avant la livraison de Metz Est, un aménagement plus lourd. En ce moment, précise-t-elle, “nous sommes dans la phase de participation et terminerons bientôt la concertation”. Une réunion publique a eu lieu, au début du mois de mars dernier, à la salle des Illustres, en présence de nombreux participants. En effet, les divers ateliers sur place ont attiré énormément de monde. Les contributions n’ont pas encore pu être précisées, et selon elle, le choix des propositions à garder fera l’objet d’un travail à part entière cet été. Si tout se passe comme prévu, la présentation du projet définitif pourra se faire à la rentrée prochaine. Cependant, si le besoin d’une nouvelle séance d’ateliers se fait ressentir au cours des prochains mois, il faudra en organiser une.

Les méthodes utilisées pour la définition des premières propositions

shutterstock_1189304680.jpg

Projet Grand Parc Toulouse – vue aérienne sur Toulouse et ka Garonne © Colibri Vision - shutterstock

Pendant tout le processus de préparation, la mairie a travaillé de près avec les membres du Conseil de développement de Toulouse Métropole (Codev). Un hackathon (marathon de programmation) a été lancé pour l’occasion. Il s’est déroulé sur une journée, avec différents ateliers et des équipes pluridisciplinaires composées de professionnels de l’urbanisme et de l’architecture, d’associations diverses et d’étudiants. Les participants ont eu une position différente sur les sujets abordés, ce qui a donné lieu à un débat intéressant. Les sujets ont porté sur les solutions d’accompagnement de la rénovation de Metz Est, et sur les aménagements à proposer de Saint-Cyprien à Esquirol. Grâce à cette première confrontation, il a été possible de mettre en place un scénario précis, qui a été présenté lors de la réunion publique du Capitole.

Des objectifs à risques ?

C’est une question que de nombreuses personnes se posent : est-ce que les objectifs de ce projet urbain ne conduiraient pas à un risque conséquent de rejet ? La pertinence de la question s’explique par le prix à payer pour apaiser le trafic motorisé et sécuriser les modes de circulation doux.

En effet, pour que ces objectifs soient atteints, il sera nécessaire de supprimer des places de stationnement. La maire de l’Hypercentre de Toulouse a expliqué que l’objectif global est, en plus d’apaiser la circulation dans le centre-ville, d’améliorer la qualité de vie des habitants et de mieux partager l’espace public. En ce qui concerne les problèmes de stationnement, des solutions de repli ont d’ores et déjà été proposées. Parmi les plus importantes, on citera la restitution de plus de parkings « résidents » à Saint-Michel et d’un certain nombre de places au port de la Garonnette.

Deux nouvelles passerelles pour l’île du Ramier

shutterstock_1323592877 (5).jpg

Projet Grand Parc Toulouse – un homme fait du vélo pour rejoindre son travail © Halfpoint - shutterstock

La construction des deux passerelles va nécessiter une enveloppe de 20 millions d’euros, soit 10 millions chacune. Les passerelles seront réservées aux cyclistes et aux piétons et devraient être construites d’ici 2024. Elles prendront place dans les quartiers Empalot et Fer à Cheval pour rejoindre l’île du Ramier. Le projet avait été initié en 2017 et est inscrit dans le cadre de la création d’un « poumon vert » en lieu et place de l’ancien parc des expositions. Selon les responsables, 3 000 arbres pourront bientôt y être plantés. Le projet Grand Parc Garonne, lancé il y a 10 ans, prévoit une mutation complète de l’île du Ramier. Cette dernière est enclavée entre deux bras du fleuve et occupe une surface de 22 hectares de nature au cœur de la ville.

Les deux ponts s’étendront respectivement sur 150 et 145 mètres de longueur, pour 5 mètres de largeur. Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a précisé qu’il ne veut pas de conflits entre les vélos et les piétons. Selon lui, ces deux modes doivent s’allier puisqu’ils constituent une alternative aux véhicules motorisés. Une séparation des flux est envisagée dans l’organisation des deux passerelles. Pour le moment, on ne prévoit pas d’y installer un muret, mais seulement un marquage « bien clair ».

Choix validé pour les groupements qui s’occuperont de la construction des passerelles

La métropole de Toulouse a dévoilé récemment les groupements qui ont été choisis pour construire les passerelles entre l’île du Ramier et les quartiers environnants. Du côté de la Rive droite, la construction de la passerelle appelée « Empalot » sera confiée à Garonne Nature, du groupe Vinci, avec les agences IDP Architectes et Lavigne & Chéron.

Elle permettra aux habitants de relier les quartiers Niel et Saint-Agne, ainsi que le métro Empalot à l’île du Ramier. Au niveau de la Rive gauche, la passerelle « Rapas » sera construite par l’équipe composée des agences Grimshaw (avec PPA Architectures) et d’Eiffage Génie Civil (mandataire). L’objectif est aussi de relier l’île au quartier Saint-Cyprien et au tramway.

Des ouvrages fin et léger

C’est une des demandes principales du maître d’ouvrage pour la construction de ces deux passerelles : concevoir un ouvrage à la fois fin et léger. L’ambition étant de favoriser la vision et la transparence du site. Les passerelles en métal marqueront donc une dissymétrie entre la nature et la ville avec deux grands pylônes en V. Concernant le sablier, le choix s’est porté sur un design fin, donnant l’impression qu’il n’y a qu’un simple trait qui flotte sur le fleuve. Précisons que la passerelle de la Rive droite traversera la Garonne sans appui sur une portée principale.

Toulouse_-_Île_du_Ramier_-_20110414_(1) (1).jpg

Projet Grand Parc Toulouse – vue sur la Garonne, à l’île du Ramier © Anicius Olybrius - Flickr

Pour la passerelle Rapas, les directives sont les mêmes. Ainsi, elle sera conçue en métal et n’aura aucun appui sur une portée principale de 150 m. Elle reposera sur un pylône unique et adoptera une conception haubanée. Malgré des objectifs centrés sur la « légèreté », les deux passerelles vont être conçues pour résister à des crues supérieures à celles de la Garonne en 1875, devenues une référence. Deux autres passerelles pourraient être construites dès 2026 et prendront place quartier Croix de Pierre et quartier Saint-Michel.

L’idée d’aménagement de l’île du Ramier ainsi que la construction des deux passerelles est plutôt bien accueillie par les Toulousains. Un « poumon vert » est toujours le bienvenu, avec des chemins aménagés, des arbres, la mise en place de nombreuses activités (sports urbains, nautisme, restaurant, etc.), l’île pourrait être le nouveau rendez-vous incontournable des Toulousains pour les prochaines années.

Le 06 - 04 - 2022

Le meilleur de l’immobilier neuf à Toulouse

Spécialisé dans le courtage immobilier sur le marché du neuf, Premium immo neuf vous accompagne dans votre projet immobilier, qu’il s’agisse de résidence principale ou d’investissement locatif.
Avec ses 20 années d’expérience du métier de courtier, Premium immo neuf a une connaissance pointue du marché toulousain, aussi bien dans le centre-ville qu’en périphérie.

Les courtiers experts de Premium immo neuf vous accompagnent, dès la phase de recherche de votre logement neuf jusqu’à sa mise en location et à sa gestion au quotidien.

Avec près de 600 logements immobiliers neufs proposés à la vente et des prix garantis direct promoteurs, Premium immo neuf s’impose comme un partenaire incontournable de la transaction immobilière sur la place toulousaine. Notre société de courtage joue le rôle d’un comparateur gratuit des offres de logements neufs disponibles sur le marché. De plus, les conseils de nos courtiers vous assurent un placement rentable en adéquation avec votre situation patrimoniale et fiscale.

Notre réseau d’agences immobilières en France

À la recherche d’un logement neuf à Toulouse, Bordeaux ou Nantes ? Nous travaillons en étroite collaboration avec un réseau indépendant d’agences de courtage en Occitanie et dans le Grand Ouest : à Toulouse, Bordeaux et Nantes.

Transformez vos impôts en patrimoine immobilier avec la loi Pinel

La loi Pinel, en vigueur jusqu’au 31 décembre 2024, vous permet d’acquérir un logement neuf - appartement ou maison - sans effort d’épargne grâce à la réduction fiscale et aux loyers perçus mensuellement.

Faire le choix du marché du neuf vous donne également accès à des avantages inexistants dans l’ancien : obtention d’un prêt à taux zéro (PTZ), réduction des frais de notaires et de la TVA, exonération de la taxe foncière. La vente en état futur d’achèvement (VEFA) est le mode d’acquisition le plus sécurisé d’Europe, en raison des garanties qui la caractérisent : décennale, biennale, parfait achèvement, dommages ouvrages etc.